A+ A A-

HERVÉ MORIN EN VISITE AU CFA AUTOMOBILE

Le président de la Région Normandie Hervé Morin est allé rencontrer les apprentis du CFA automobile de La Châtaigneraie, au Mesnil-Esnard (Photo ©Isabelle Villy).

Le président de la Région Normandie Hervé Morin est allé rencontrer les apprentis du CFA automobile de La Châtaigneraie, au Mesnil-Esnard (Photo ©Isabelle Villy).

SOURCE : Le Bulletin de l 'Arrondissement de Rouen du 09 02 2021

Le président de la Région Normandie Hervé Morin était à la Châtaigneraie, au Mesnil-Esnard, pour rencontrer les apprentis du CFA automobile, mardi 2 février dernier…

Une nouvelle fois, le président de la Région Normandie Hervé Morin s'est rendu à La Châtaigneraie, au Mesnil-Esnard, haut lieu de l'apprentissage… et de l'excellence, vantent, dès qu'ils le peuvent, les responsables du site, à l'image du directeur de l'établissement Pascal Vallet. Cette fois, c'est le CFA Automobile qui a reçu la visite d'Hervé Morin mardi 2 février dernier, afin notamment de découvrir le projet Volta et l'atelier mobilité électrique, dont l'objectif est de former les techniciens de demain aux énergies nouvelles et hybrides, à savoir l'électrique et l'hydrogène. Et le président a d'ailleurs souligné que « la Normandie fait partie des régions en bonne place pour le développement des véhicules à hydrogène ».

Proposer des projets innovants aux apprentis

« Dans quelques années, le moteur thermique n'aura plus sa place. Le campus se doit de proposer des projets innovants et de permettre aux apprentis de trouver et apprendre un métier. Le projet Volta, qui leur permet de se former aux technologies hybrides en fait partie. Il est là pour donner l'impulsion  », a souligné le responsable de l'établissement. C'est dans le cadre de cette formation que les apprentis du CFA Automobile ont expliqué à Hervé Morin, comment ils opèrent pour transformer une Renault 17 avec son moteur thermique, en véhicule électrique.

d'apprentis a bondi en Normandie, en deux ans

Le président de Région s'est comme à son habitude, largement entretenu avec les jeunes en apprentissage, pour connaître leur parcours, leurs motivations et le métier qu'ils envisagent de faire à la sortie. « La Châtaigneraie est un établissement privé sous contrat qui est une vraie référence et déploie beaucoup d'énergie et d'innovation », a fait valoir Hervé Morin, qui reste convaincu que la puissance publique doit « rester dans la gestion de l'apprentissage » et a rappelé qu'en deux ans, le nombre d'apprentis a augmenté de 21 % au sein de la Région.

Filière d'excellence et d'avenir, l'apprentissage doit d'ailleurs aussi, et quelle que soit la spécialité, s'adresser aux filles : « C'est la question de l'égalité des chances. Il faut permettre aux jeunes filles de se diriger dans ces formations. Elles sont souvent meilleures et ce, dans de nombreux métiers », a observé le président de Région.

L'apprentissage, une voie d'avenir…

L'apprentissage s'adresse donc à tous, aussi bien aux filles qu'aux garçons mais peut aussi offrir une voie de reconversion à d'autres jeunes. Au cours de la visite du CFA, Hervé Morin a ainsi pu rencontrer un jeune âgé de 24 ans, en pleine reconversion. « Jusqu'ici j'étais dans le commerce, dans la vente, mais j'ai toujours été très intrigué par la mécanique. Après un bilan de compétences, j'ai fait cette reconversion et je suis entré au CFA. Je suis une semaine ici et une semaine en entreprise », a détaillé l'apprenti, qui envisage de décrocher un BTS carrosserie, mécanique auto.

L'importance de l'orientation

Plus généralement, Hervé Morin a rappelé combien l'orientation était importante pour faire découvrir aux jeunes, mais également à leur famille, la voie de l'apprentissage. « Le premier des chemins, c'est de connaître les métiers. Avant, on les connaissant quasi naturellement, les entreprises étaient dans les villages. Mais aujourd'hui, elles sont implantées dans des zones d'activité, c'est plus difficile d'accéder à la connaissance du métier », a-t-il observé

Région industrielle, berceau aussi de la construction automobile avec Renault notamment, la Normandie entend bien exploiter tous ses atouts et être à l'heure pour négocier le virage des nouvelles technologies hybrides. Et au CFA automobile de La Châtaigneraie, tout le monde est convaincu de pouvoir réussir cette transition en formant les spécialistes de demain : ils viennent tous d'univers différents, ont parfois bifurqué en cours de cursus pour apprendre un nouveau métier… mais tous partagent la certitude que leur formation en alternance leur permettra d'exercer une profession qu'ils auront choisie, dans des secteurs d'activité qui ne demandent qu'à recruter.

par  Isabelle Villy
du Bulletin de l 'Arrondissement de Rouen du 09 02 2021