A+ A A-

La restauration de véhicules historiques

restauration

 

Les apprentis, lycéens ou étudiants en mécanique et carrosserie sont formés au CFA du campus La Châtaigneraie à entretenir et dépanner les voitures et les motos. Seulement, « l’Éducation nationale nous demande qu’ils se forment sur des technologies de moins de cinq ans. Cela nous demande d’être en veille technologique et complexifie le métier. Du coup, nos jeunes ne connaissent plus les bases », dévoile le professeur Samuel Pitteloud.

Découvrir de belles mécaniques

C’est pour cette raison qu’il a lancé un projet pédagogique autour « de la restauration des véhicules historiques. C’est un moyen de les sensibiliser, de revoir les fondamentaux et enfin qu’ils découvrent de belles mécaniques. C’est valorisant pour leur futur métier. Ils sauront démonter un véhicule du début à la fin. Une ouverture d’esprit et une culture automobile pour éventuellement trouver des débouchés professionnels. La preuve, toutes les grandes marques ouvrent des ateliers spécialisés ».

Cette année, chaque vendredi après-midi, les volontaires peuvent venir sans obligation.

À la prochaine rentrée, « il y aura de nouveaux horaires et tous les BTS de 1re année participeront aux projets Lancia Bêta, Renault 4L Trophy. En parallèle, ils pourront être acteurs dans l’opération Austin Mini avec le magazine Vintage Racers qui devrait être exposée au prochain salon de l’Auto à la Porte de Versailles à Paris, ou encore intégrer l’équipe technique de la Datsun SSS lors du Monte-Carlo Historique fin janvier 2018 », conclut Samuel Pitteloud, afin « d’ouvrir des compétences et valoriser nos élèves ».

Source : Paris-Normandie

 

Plus dans cette catégorie : « La Color Run en fait voir de belles…