Logo
Imprimer cette page

Les Bac pro OBM fabriquent une couronne de l'Avent pour la Cathédrale de Rouen

Avent

 

Le Campus de La Châtaigneraie du Mesnil-Esnard a reçu une commande d'envergure : une couronne de l'Avent pour la Cathédrale de Rouen. Si tout se passe comme prévu, on pourra l'admirer au sein de l'édifice pour Noël 2022…

C'est le diocèse de Rouen qui a fait cette commande de couronne de l'Avent. Les élèves de Bac Pro ouvrage du bâtiment, métallerie, sont sur le pont actuellement. Puis ils passeront la main à ceux de Bac Pro des métiers de l'électricité.

« La couronne sera pilotée par un treuil, à distance »

Le projet a vu le jour en 2020. Le directeur de l'établissement, Pascal Vallet, a rencontré l'Archevêque de Rouen et tous les responsables concernés, avant que l'étude commence. Tony Duparc, le professeur, explique : 

« l'année dernière nous avons fait l'ébauche sur plan. Dès la rentrée 2021, les élèves ont découvert les machines à utiliser. Toute la classe a travaillé en binôme. On a commencé par débiter les croix qui tiennent la structure, à la machine plasma. Pour cela, les élèves ont conçu le programme. La structure est démontable en trois parties, de trois diamètres différents. Il a fallu faire différents calculs. On a travaillé avec la cintreuse à galets pour cintrer les tubes en fonction du rayonnage voulu. »

 « Il reste à installer les tubes et les pattes pour les bougies et les ampoules. Puis on va passer l'ouvrage aux élèves de Bac Pro électricité. Il y a quatre bougies à installer. Les contraintes sont très importantes », indique Tony Duparc, qui ajoute qu'« un bureau de contrôle va être mis en place pour tout ce qui est électricité. On comprend pourquoi. De plus, la couronne sera pilotée par un treuil, à distance, car elle sera descendue pour l'Avent et remontée après cette période », détaille Xavier Blondel, directeur délégué aux formations professionnelles et technologiques.

Une mise en place délicate

Comme on l'imagine, l'installation d'un tel ouvrage, dans le chœur de la cathédrale, ne sera pas une mince affaire. « La couronne mesure trois mètres de diamètre et pèsera 120 kg, décor compris », souligne Xavier Blondel. Bien sûr, cette structure métallique sera garnie et ressemblera vraisemblablement à la couronne que l'on peut voir dans la cathédrale de Strasbourg. « Il faudra percer au niveau des combles. Les architectes des Monuments de France veulent s'assurer que l'on peut fixer un tel poids ! ». On sait que depuis l'incendie de Notre-Dame de Paris, les normes sont encore plus strictes qu'auparavant.

Logiquement, la livraison de l'ouvrage devrait se faire en novembre 2022.

Sources : Le Bulletin de l'Arrondissement de Rouen du 28/12/2021

La Châtaigneraie