A+ A A-

Les élèves sensibilisés aux conditions de détention

image content 21651033 20170120215113

Le Mesnil-Esnard. Les lycéens de la Châtaigneraie sensibilisés sur les conditions carcérales par les bénévoles de Prière et poésie en Seine.

 
 

Toujours dans la volonté de créer des liens entre les élèves du Campus La Châtaigneraie et de les sensibiliser à la vie à l’extérieur de l’établissement scolaire, Marie-Odile Nahie, la responsable de La Pastorale, a invité, mardi soir à l’Amphithéâtre, les bénévoles de Prière et Poésie en Seine de l’aumônerie de la Maison d’arrêt de Rouen afin de présenter un spectacle intitulé David ou la renaissance d’un détenu.

Les questions des lycéens

Pendant trente minutes, ils ont lu des poèmes et des textes de détenus pour faire découvrir les conditions de vie et l’état d’esprit qui règne dans les différents quartiers et dans « la cellule de 9 m² avec trois lits, une table et les toilettes ».

À la suite, les lycéens ont posé des questions. « Le gros handicap est l’ennui. De plus, tout est cher en prison. Il faut trouver les moyens de cantiner. La hiérarchie de l’argent existe. Pour en gagner, on est au travail à la tâche. Ce qui est interdit en France », ont déclaré les animateurs. Ils ont ensuite parlé de l’action « Le téléphone à la demande » où chaque dimanche depuis trente ans les familles peuvent appeler les incarcérés afin de garder un lien. Pour finir, ils ont abordé la « sortie » souvent avec « deux sacs en plastique et un ticket de bus. Le plus difficile est le regard des autres, car la justice condamne les actes et non les personnes. Pas comme le regard des autres ». Une soirée d’ouverture sur un monde clos.

Source : Paris-Normandie