Logo
Imprimer cette page

Une délégation africaine sur le campus de La Châtaigneraie

Sources : Le Bulletin de l'Arrondissement de Rouen du 07/12/2021

gabon

Pascal Vallet, directeur de La Châtaigneraie, a présenté les différents ateliers à l’ambassadrice du Gabon, Liliane Massala

 Jeudi 25 novembre 2021, une délégation du Gabon, du Cameroun, du Sénégal et de la Guinée équatoriale est venue visiter les ateliers du Campus de La Châtaigneraie, au MesnilEsnard…

Les 24, 25 et 26 novembre, une délégation africaine, composée de deux ambassadeurs, de consuls et de conseillers, s’est déplacée à Rouen et dans son agglomération. Elle a été reçue en préfecture, à la mairie de Rouen et a également rencontré de nombreux acteurs de la vie économique normande, des entreprises et des associations, tous secteurs confondus. Autre thème important de cette venue en Normandie, la formation. La délégation a visité l’université de Rouen-Normandie, des lycées de formation professionnelle comme le lycée hôtelier de Canteleu. Le 25 novembre, c’était la visite du campus de La Châtaigneraie, au Mesnil-Esnard.

Mettre en place une formation transversale

« Le but de cette visite est d’engager des discussions pour mettre en place une formation transversale pour les jeunes et les enseignants et voir ce que ces pays peuvent nous apporter et ce que nous pouvons leur apporter. Il faut former nos enseignants pour former nos enfants ! Nous avons autant à apprendre des uns, que des autres, que nous soyons Gabonais, Sénégalais, Camerounais, Guinéen ou Français. C’est un honneur pour nous de les recevoir et de leur faire découvrir les nombreuses formations dispensées au sein de notre établissement et notre savoir-faire », explique Pascal Vallet le directeur du campus. La délégation a pu visiter tous les ateliers. Des échanges particulièrement enrichissants ont eu lieu concernant la section du froid et l’énergie solaire. Après la visite, toute la délégation s’est retrouvée à l’amphithéâtre où une dizaine d’interventions ont eu lieu. Chefs d’entreprise, associations, écoles, membres de la région, avocats, ont présenté les liens qu’ils avaient avec l’Afrique.

Des points communs entre le Gabon et la Normandie

En fin de soirée, Liliane Massala, ambassadeur du Gabon, a pris la parole. « Notre pays, de 267 000 km2 , est couvert à 80 % de forêt. Il est petit par son nombre d’habitants, deux millions. Nous avons des ambitions très importantes et un très grand potentiel. Ma feuille de route est de promouvoir la diplomatie économique. Pourquoi la Normandie ? Nous avons beaucoup de points communs, le nombre d’habitants, les activités portuaires, le numérique, l’énergie, l’agriculture » a présenté Liliane Massala. Elle a ajouté : « Notre population est très jeune, très dynamique. Elle veut apprendre. On a besoin de formation. Pour pouvoir former cette population, on a besoin de visiter des établissements de très haut niveau, comme celui-là ». L’ambassadrice a remercié l’assemblée, au nom des pays présents. « Nous sommes ravis d’être là et de partager tout ce que vous nous avez présenté. Nous avons vraiment de quoi faire, entre le Gabon, le Cameroun, le Sénégal, les autres pays qui n’ont pas pu venir et votre beau pays. ». Peut-être un point de départ pour un futur partenariat ?…

 

Sources : Le Bulletin de l'Arrondissement de Rouen du 07/12/2021

La Châtaigneraie